Jugend (2018)

8,5/10

Synopsis : 

Peu de temps après le débarquement, non loin de Caen, les alliés sont confrontés à une division allemande qu'ils surnomment "la baby division". Elle hérite de ce surnom parce que ses troupes sont extrêmement jeunes.

A l'issue d'une formation militaire de 6 mois, ces jeunes allemands intègrent la tristement célèbre 12ème SS-Panzer-division. Cette dernière est surtout connue pour sa férocité au combat et ses crimes de guerres, au mépris des conventions internationales.

Attendant l'ennemi dans les tranchées, une unité de cette division patiente en attendant l'arrivée, probablement imminente, des alliés. L'un de ces soldats allemands, Johann, se remémore les jours heureux passés en Allemagne...

Critique

Coupons d’abord court à toute éventuelle idée d’apologie de cette division et même du nazisme en général avec cette production, que l’on doit  d’un jeune réalisateur argentin (Alessandro Pepe).

On sait finalement très peu de choses de ce réalisateur si l’on s’en réfère uniquement à la toile… Mis à part qu’il vient de signer récemment un long métrage “My Honnor Was Loyalty” (dont je n’ai pas trouvé de trace en VF ou en VOST et qui serait en lien direct avec ce court métrage).

Alessandro Pepe a manifestement d’autres idées en tête que de nous gaver des tirs de mortiers et des rafales d’armes automatiques… Son personnage central (Johann) est un soldat ordinaire qui aime dessiner, et qui ressent un besoin manifeste de se ressourcer en s’évadant mentalement, loin de la cacophonie des combats.

Nous sommes donc éloignés du portrait de la brute épaisse sans foi ni loi que l’on aurait pu attendre (et c’est bien ce qui fait le principal atout charme de ce récit).

Ce court-métrage est tout bonnement épatant par sa justesse technique (cadrages, jeu des acteurs, bandes sonores).

Son scénario, tranchant, délivre un message très fort sur les absurdités de la guerre.

Avec cette oeuvre aboutie, Alessandro Pepe démontre qu’il a un grand avenir en tant que réalisateur.

Bande annonce
Courts-métrages Pécédent
«
Articles récents
  • StartUp Thriller

    8/10

    RESUME : Une jeune informaticienne d'origine cubaine crée une monnaie révolutionnaire virtuelle.  Lassée par les refus des investisseurs, cette entrepreneuse s'associe avec un banquier et un caïd haïtien. Un flic véreux de la brigade financière du FBI met le nez dans leurs affaires...

  • Keeping Faith Thriller

    7/10

    RESUME (1ère saison) : Le mari de Faith Owells disparaît mystérieusement sans laisser de traces.  Devant le peu de résultats concrets obtenus par la police locale, Faith  va chercher des réponses sur cette disparition...

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

  • Stephen Bigot, réalisateur et scénariste En aparte

     

    What do you want to do ?

    New mail

  • Lost Girls Drame

    6/10

    RESUME : Après la disparition de sa fille, une mère de famille remue ciel et terre pour la retrouver...La police locale a dû mal à la croire et commet de multiples erreurs. La découverte de quatre cadavres de jeunes filles au même endroit de la disparition ne va rien arranger à l'affaire.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA