L’étudiante et Monsieur Henri

9/10

résumé:

M. HENRI (Claude Brasseur) est un veuf asocial est ronchon vivant seul dans un confortable appartement parisien. Non sans mal, il accepte l'idée de son fils de louer une chambre inoccupée de cet appartement.

La vie de M. HENRI va être chamboulée de fond en comble avec l'arrivée d'une étudiante dans cette chambre (Noémie Schmidt, alias Constance, épatante dans ce rôle), qui ne fait qu'échouer dans tout ce qu'elle entreprend.

Non seulement M. HENRI ne se montrera pas conciliant avec cette nouvelle venue lorsqu'elle aura des problèmes d'argent, mais en plus, il va user d'un stratagème  : lui proposer de briser le couple de son fils (Paul) en échange de son hospitalité.

Critique

Tiré d’une pièce de théâtre, ce film est surprenant à plusieurs titres. Premièrement, il fait émerger une actrice en devenir, Noemie Schmidt, parfaite dans le rôle. Le pari était osé et a été couronné de succès.

Deuxièmement, le film évite soigneusement de tomber dans les travers des comédies françaises, c’est à dire cette fâcheuse tendance à en faire trop ou pas assez dans un domaine, de trop miser sur de bonnes vieilles ficelles vaudevillesques. Il est dans cette juste mesure qui fait de lui un OVNI du genre dont il est difficile de deviner la fin.

En clair, à mon sens, si cela n’est pas un chef d’oeuvre pour les fines bouches, cela y ressemble fortement sur la forme et le fond.

On aime :

– Le jeu des acteurs (mention spéciale au trio Brasseur, Schmidt et de Tonquédec)

– La trame de l’histoire, qui rend les personnages attachants

– Le ton général de cette comédie.

On aime pas :

– difficile d’y trouver à redire. Peut être le rôle de “la cruche” (femme de paul, incarnée par Frédérique Bel) un peu trop stéréotypée mais tellement hilarante.

Bande annonce
Films Suivant
»
Articles récents
  • De sang et d’or Documentaires

    6/10

    RESUME : Un reportage sur le microcosme du Racing Club de Lens, club emblématique de la région Nord Pas de Calais.

     

  • Upload Science-Fiction

    8,5/10

    RESUME : Moyennant finance, les humains sont devenus capables de "s'uploader" après la mort. Comprenez par là le fait d'accéder à un paradis artificiel en connexion avec notre univers réel...Et totalement géré par une société privée !

    Parce que Nathan est mort prématurément d'un accident de voiture, sa compagne fait ce choix par amour. Malgré le fait d'être techniquement mort, Nathan reste donc en contact avec sa compagne et fait la connaissance de son "ange gardien", Nora...

  • La vie sexuelle des belges (1994) Biopic

    5,5/10

    RESUME : Le jeune Jan Bucquoy quitte sa ville natale d'Harelbeke pour Bruxelles. Là bas, il espère bien s'émanciper d'un cadre familial trop strict. Il espère également faire de nombreuses conquêtes féminines et aspire à devenir écrivain.

  • Un moment d’égarement Comédie

    6,5/10

    RESUME : Deux pères de famille (Laurent et Antoine),  se rendent en vacances en Corse dans la demeure de l'un d'eux. Pour ce séjour, deux adolescentes les accompagnent. Il s'agit respectivement de Marie (Fille de Laurent) et de Louna (Fille d'Antoine). Laurent finit par succomber aux avances de Louna...C'est le début d'une grosse galère sentimentale pour Laurent, qui peine à avouer l'impensable à son meilleur ami.

    Remake d'un film du même nom de Claude Berry, sorti dans les salles en 1977, où jouait Jean Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA