Lost Girls

6/10

RESUME : Après la disparition de sa fille, une mère de famille remue ciel et terre pour la retrouver...La police locale a dû mal à la croire et commet de multiples erreurs. La découverte de quatre cadavres de jeunes filles au même endroit de la disparition ne va rien arranger à l'affaire.

Critique

Un produit très mal vendu d’entrée de jeu. En effet, “Lost Girl” annonce la couleur dès le départ…Car vous êtes informés dès les premiers instants qu’il s’agit “d”un mystère américain non élucidé” !

Pourquoi avoir cassé le suspens d’entrée de jeu ? c’est une première erreur manifeste. Pour un amateur de thriller, c’est déjà extrêmement désagréable de connaitre le final.

Mais Lost Girls se rattrape ensuite. Le film retrouve d’abord de l’éclat grâce aux évolutions rocambolesques de l’enquête…Evolutions dont certains aspects rappellent vaguement la série Fargo. (sans toutefois l’égaler question bizarreries et contradictions !)

Le film se relève aussi parce que les interprétations de l’actrice Amy Ryan et de Gabriel Byrne focalisent toute l’attention. Amy Ryan en mère de famille qui veut connaitre la vérité, c’est quelque chose…Tout comme Gabriel Byrne (que beaucoup connaissent pour ses apparitions dans les thrillers) en commissaire désabusé.

Avec ces deux figures de proue, les amateurs de thrillers et de drames retrouvent alors quelques sensations de base. Dans un premier temps, l’on s’émeut des mésaventures de cette mère de famille, confrontée à l’inaction ou l’incompétence de la police locale. Puis, l’on s’engage dans un chemin très sombre, sur le terrain boueux des énigmes et des suspicions.

Lost Girls, c’est le combat permanent d’une mère pour la vérité…Un rude et long combat, mené sur plusieurs fronts et sans relâche….Avec ses quelques victoires et ses échecs patents. Le tout sans grand espoir sur l’issue finale.

 

 

Bande annonce
Films Pécédent
«
Films Suivant
»
Articles récents
  • Upload Science-fiction

    8,5/10

    RESUME : Moyennant finance, les humains sont devenus capables de "s'uploader" après la mort. Comprenez par là le fait d'accéder à un paradis artificiel en connexion avec notre univers réel...Et totalement géré par une société privée !

    Parce que Nathan est mort prématurément d'un accident de voiture, sa compagne fait ce choix par amour. Malgré le fait d'être techniquement mort, Nathan reste donc en contact avec sa compagne et fait la connaissance de son "ange gardien", Nora...

  • La vie sexuelle des belges (1994) Biopic

    5,5/10

    RESUME : Le jeune Jan Bucquoy quitte sa ville natale d'Harelbeke pour Bruxelles. Là bas, il espère bien s'émanciper d'un cadre familial trop strict. Il espère également faire de nombreuses conquêtes féminines et aspire à devenir écrivain.

  • Un moment d’égarement Comédie

    6,5/10

    RESUME : Deux pères de famille (Laurent et Antoine),  se rendent en vacances en Corse dans la demeure de l'un d'eux. Pour ce séjour, deux adolescentes les accompagnent. Il s'agit respectivement de Marie (Fille de Laurent) et de Louna (Fille d'Antoine). Laurent finit par succomber aux avances de Louna...C'est le début d'une grosse galère sentimentale pour Laurent, qui peine à avouer l'impensable à son meilleur ami.

    Remake d'un film du même nom de Claude Berry, sorti dans les salles en 1977, où jouait Jean Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral.

  • Hunters Thriller

    7/10

    RESUME : En 1977, à New York, la grand-mère de Jonah Heidelbaum est morte, assassinée dans des circonstances mystérieuses. Par un ami proche de sa grand mère d'origine juive, Jonah apprend l'existence d'un groupe de chasseurs de nazis. Tous vont unir leurs talents pour faire échouer à un complot visant à instaurer un IVème reich sur le territoire américain.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA