In the Shadow of the Moon

5,5/10

Résumé :

Un policier s'échine à tenter d'arrêter un tueur aux méthodes étranges, qui défient les lois naturelles.

Critique

Tout part de ce qui ressemble à un attentat, au coeur d’une mégapole américaine, à une époque inconnue…Quelques documents volent au gré du vent, et les premiers indices s’étalent déjà comme le nez au milieu du visage, du moins pour ceux qui en connaissent un minimum sur l’histoire des Etats-Unis. 

Des citoyens américains ordinaires, à priori sans liens entre eux, sont assassinés avec une arme bien étrange à des époques différentes… A chaque meurtre, les indices s’accumulent : ici un drapeau, là un homme politique américain bien connu de l’histoire américaine.

Les policiers américains sont au trousse de ce tueur sans pitié qui prend un malin plaisir à réapparaître alors que l’affaire semblait définitivement close.

Le mystère sur la raison de ces meurtres, malheureusement, disparaît bien vite, et il ne faut pas spécialement disposer du flair légendaire d’un certain Columbo pour deviner la suite des événements : le scénario est cousu de fil blanc jusqu’au final.

J’aurais plutôt tendance à être indulgent avec cette production pour au moins deux motifs : d’abord, la surprise agréable de revoir un Michael C. Hall (Dexter, Safe) assez persuasif dans la peau d’un flic et assez bien entouré…Ensuite, il faut quand même reconnaître quelques rares bonnes idées ici et là. (arme du crime et décors, surtout). 

Même en étant “bon public”, le fait que ce film pique bien trop fréquemment bon nombre de ses références dans d’autres productions agace un peu. Manque d’originalité, de profondeur et de volonté manifeste de marquer les esprits, ne serait-ce que par les dialogues. 

Bande annonce
Films Pécédent
«
Films Suivant
»
Articles récents
  • De sang et d’or Documentaires

    6/10

    RESUME : Un reportage sur le microcosme du Racing Club de Lens, club emblématique de la région Nord Pas de Calais.

     

  • Upload Science-Fiction

    8,5/10

    RESUME : Moyennant finance, les humains sont devenus capables de "s'uploader" après la mort. Comprenez par là le fait d'accéder à un paradis artificiel en connexion avec notre univers réel...Et totalement géré par une société privée !

    Parce que Nathan est mort prématurément d'un accident de voiture, sa compagne fait ce choix par amour. Malgré le fait d'être techniquement mort, Nathan reste donc en contact avec sa compagne et fait la connaissance de son "ange gardien", Nora...

  • La vie sexuelle des belges (1994) Biopic

    5,5/10

    RESUME : Le jeune Jan Bucquoy quitte sa ville natale d'Harelbeke pour Bruxelles. Là bas, il espère bien s'émanciper d'un cadre familial trop strict. Il espère également faire de nombreuses conquêtes féminines et aspire à devenir écrivain.

  • Un moment d’égarement Comédie

    6,5/10

    RESUME : Deux pères de famille (Laurent et Antoine),  se rendent en vacances en Corse dans la demeure de l'un d'eux. Pour ce séjour, deux adolescentes les accompagnent. Il s'agit respectivement de Marie (Fille de Laurent) et de Louna (Fille d'Antoine). Laurent finit par succomber aux avances de Louna...C'est le début d'une grosse galère sentimentale pour Laurent, qui peine à avouer l'impensable à son meilleur ami.

    Remake d'un film du même nom de Claude Berry, sorti dans les salles en 1977, où jouait Jean Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA