ARES

7/10

RESUME :  Paris, en 2035, n'a plus grand chose à voir avec le Paris que nous connaissons aujourd'hui. La ville est devenue un cloaque où le chômage massif et le désoeuvrement règnent. Des sociétés privées ont remplacé le gouvernement. La population est obnubilée par des combats de "Free Fight" diffusés à grande échelle sur des écrans de la ville.  L'un  de ces combattants, Arès, survit comme il le peut, avec des combats de seconde zone. Mais une opportunité va se présenter à lui...

 

Critique

Une ambiance post-Apocalyptique, des décors futuristes où les écrans géants foisonnent dans les rues…Le décorum de ce Paris bidonville est tellement bien façonné qu’il n’est pas sans rappeler “Blade Runner” pour les plus anciens (ou les connaisseurs).

Pour incarner un guerrier des temps modernes dans ce tout Paris futuriste, le casting met en avant l’acteur suédois Ola Rapace. Ce dernier est impérial dans ce rôle de costaud austère, peu bavard qui se démène comme il peut pour survivre dans une société de marchandisation extrême.

Ares a la chance de s’appuyer sur un scénario aux fondamentaux solides. L’un de ces piliers majeurs ? le postulat que certaines sociétés privées sont prêtes à tout pour engranger des bénéfices.

Tout n’est pas question de courbes de pertes et profits dans Arès. Question action pure, on assiste à de beaux combats (certes violents) mais surtout à cette confrontation sous-jacente entre deux mondes : celui des élites recroquevillées dans des buildings d’une part, et d’une population parisienne clouée à la misère sociale d’autre part.

Cela inspire l’idée d’un combat du pot de terre (le petit Arès) contre le pot de fer (la multinationale). Arès est un gladiateur enchaîné à un modèle social, qui, tel Spartacus en son temps, ne supporte plus sa condition d’esclave et veut s’affranchir en le criant au monde. Brutal, concis et transcendant.

 

 

 

Bande annonce
Films Pécédent
«
Films Suivant
»
Articles récents
  • StartUp Thriller

    8/10

    RESUME : Une jeune informaticienne d'origine cubaine crée une monnaie révolutionnaire virtuelle.  Lassée par les refus des investisseurs, cette entrepreneuse s'associe avec un banquier et un caïd haïtien. Un flic véreux de la brigade financière du FBI met le nez dans leurs affaires...

  • Keeping Faith Thriller

    7/10

    RESUME (1ère saison) : Le mari de Faith Owells disparaît mystérieusement sans laisser de traces.  Devant le peu de résultats concrets obtenus par la police locale, Faith  va chercher des réponses sur cette disparition...

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

    What do you want to do ?

    New mail

  • Stephen Bigot, réalisateur et scénariste En aparte

     

    What do you want to do ?

    New mail

  • Lost Girls Drame

    6/10

    RESUME : Après la disparition de sa fille, une mère de famille remue ciel et terre pour la retrouver...La police locale a dû mal à la croire et commet de multiples erreurs. La découverte de quatre cadavres de jeunes filles au même endroit de la disparition ne va rien arranger à l'affaire.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA