Revenge

6/10

Résumé :

Une jeune femme débarque dans les Hamptons sous une fausse identité (Emily Thorne) avec une seule idée en tête : se venger des personnes qui ont fait emprisonner à tort son père bien des années auparavant, lorsqu'elle était enfant.

Critique

Toutes les personnes rancunières le savent, la vengeance est un plat qui se mange froid !. Emily va s’inventer une nouvelle vie et s’inviter dans les milieux huppés américains pour satisfaire son appétit de revanche.

Pour les besoins de sa vendetta, elle devra naturellement se faire quelques alliés de circonstances, se heurter à de nombreuses difficultés techniques, causer des dommages collatéraux, etc… 

Le scénario, bien pensé, et tumultueux et ne présente que quelques rares failles. Revenge rappelle un peu la série “Dallas” pour ce qui est du contexte (milieu des ultra-riches) mais aussi “Desperates Housewives” sous l’angle de la morale. En effet, la voix off de l’héroïne nous dévoile dès le départ de chaque épisode ses pensées sur les comportements humains et conclut toujours chacun d’entre eux avec une leçon à retenir (ce qui était un peu la marque de fabrique de Desperates Housewives).

Au rayon des imperfections dans le scénario et sans “spoiler” outre mesure, il est difficile d’imaginer qu’Emily ne soit quasiment jamais démasquée par ses anciennes connaissances. (un chien qui la reconnait, des traits de visage qui n’ont pas beaucoup évolués, etc…)

Autre petit pêché du scénario : en voulant nous immerger dans ce monde de paillettes et de privilégiés, il est difficile de s’identifier à quelqu’un dès le départ et beaucoup de personnages (dont l’héroïne elle même !) peuvent nous paraître terriblement lointains.

Bande annonce
Séries Pécédent
«
Séries Suivant
»
Articles récents
  • De sang et d’or Documentaires

    6/10

    RESUME : Un reportage sur le microcosme du Racing Club de Lens, club emblématique de la région Nord Pas de Calais.

     

  • Upload Science-Fiction

    8,5/10

    RESUME : Moyennant finance, les humains sont devenus capables de "s'uploader" après la mort. Comprenez par là le fait d'accéder à un paradis artificiel en connexion avec notre univers réel...Et totalement géré par une société privée !

    Parce que Nathan est mort prématurément d'un accident de voiture, sa compagne fait ce choix par amour. Malgré le fait d'être techniquement mort, Nathan reste donc en contact avec sa compagne et fait la connaissance de son "ange gardien", Nora...

  • La vie sexuelle des belges (1994) Biopic

    5,5/10

    RESUME : Le jeune Jan Bucquoy quitte sa ville natale d'Harelbeke pour Bruxelles. Là bas, il espère bien s'émanciper d'un cadre familial trop strict. Il espère également faire de nombreuses conquêtes féminines et aspire à devenir écrivain.

  • Un moment d’égarement Comédie

    6,5/10

    RESUME : Deux pères de famille (Laurent et Antoine),  se rendent en vacances en Corse dans la demeure de l'un d'eux. Pour ce séjour, deux adolescentes les accompagnent. Il s'agit respectivement de Marie (Fille de Laurent) et de Louna (Fille d'Antoine). Laurent finit par succomber aux avances de Louna...C'est le début d'une grosse galère sentimentale pour Laurent, qui peine à avouer l'impensable à son meilleur ami.

    Remake d'un film du même nom de Claude Berry, sorti dans les salles en 1977, où jouait Jean Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA