Slasher (2016)

6,5/10

Résumé :

De nombreuses années après que ses parents aient été assassinés par un meurtrier identifié par la police et placé derrière les barreaux, une jeune femme décide de revenir dans sa ville natale...Elle découvre avec stupeur qu'un autre meurtrier sévit de nouveau dans la ville...

Le terme "Slasher" n'est pas traduisible en français. En anglais, il désignerait un tueur masqué dont les armes de prédilection seraient des lames ou des objets tranchants.

Critique

Ceux qui connaissent leurs classiques dans les films d’horreur se souviennent sans doute de Scream. Le coeur serré, certains d’entre eux retrouveront sans doute certaines caractéristiques des opus de Scream dans Slasher.

Pour ma part, n’ayant plus qu’un vague souvenir des premiers opus, je m’abstiendrai de tout comparatif.

Toujours est-il que la première saison de cette cuvée de “Slasher” est plutôt plaisante, pour ne pas dire assez addictive. J’ai vraiment aimé cette vague sensation d’effleurer “la série B” sans jamais y tomber vraiment…comme si le scénariste jouait de nos impressions et aimait délivrer autant de clins d’yeux narquois au public.

Qui est le meurtrier, quel est son mobile, ces interrogations reviennent constamment sur la table et ce fameux scénariste a manifestement plus d’un tour dans son sac pour nous faire gamberger sur ces sujets.

J’en suis actuellement à la saison 2, que je trouve encore meilleure que la première saison d’un point de vue qualitatif, et même si quelques aberrations subsistent (notamment dans le domaine de l’enquête judiciaire), tout demeure aussi intrigant, d’autant que chaque saison redémarre complètement à zéro, avec un univers complètement différent.

Gore sans être foncièrement malsaine car elle évite adroitement un certain “aspect esthétique” des meurtres et délaisse l’analyse de la psychologie du meurtrier au seul profit du suspens, cette série possède clairement les attributs nécessaires pour satisfaire les passionnés du genre thriller/horreur.

Bande annonce
Séries Pécédent
«
Séries Suivant
»
Articles récents
  • De sang et d’or Documentaires

    6/10

    RESUME : Un reportage sur le microcosme du Racing Club de Lens, club emblématique de la région Nord Pas de Calais.

     

  • Upload Science-Fiction

    8,5/10

    RESUME : Moyennant finance, les humains sont devenus capables de "s'uploader" après la mort. Comprenez par là le fait d'accéder à un paradis artificiel en connexion avec notre univers réel...Et totalement géré par une société privée !

    Parce que Nathan est mort prématurément d'un accident de voiture, sa compagne fait ce choix par amour. Malgré le fait d'être techniquement mort, Nathan reste donc en contact avec sa compagne et fait la connaissance de son "ange gardien", Nora...

  • La vie sexuelle des belges (1994) Biopic

    5,5/10

    RESUME : Le jeune Jan Bucquoy quitte sa ville natale d'Harelbeke pour Bruxelles. Là bas, il espère bien s'émanciper d'un cadre familial trop strict. Il espère également faire de nombreuses conquêtes féminines et aspire à devenir écrivain.

  • Un moment d’égarement Comédie

    6,5/10

    RESUME : Deux pères de famille (Laurent et Antoine),  se rendent en vacances en Corse dans la demeure de l'un d'eux. Pour ce séjour, deux adolescentes les accompagnent. Il s'agit respectivement de Marie (Fille de Laurent) et de Louna (Fille d'Antoine). Laurent finit par succomber aux avances de Louna...C'est le début d'une grosse galère sentimentale pour Laurent, qui peine à avouer l'impensable à son meilleur ami.

    Remake d'un film du même nom de Claude Berry, sorti dans les salles en 1977, où jouait Jean Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral.

Les commentaires sont fermés.

CRITIQ CINEMA